(en savoir plus)

Pommes de terre

Pommes de terre

Apport calorique : 120 kcal/100g
Intérêt nutritionnel : riche en glucides, potassium, phosphore et vitamines B, et en antyoxydants
Saison : en janvier, les pommes de terre nouvelles, les pommes de terre se récoltent durant l’hiver pour se stocker toute l’année

Tubercule de la famille des solonacées, la pomme de terre, la patate ou truffe selon les régions, fait partie des ingrédients préférés des français. Bien que poussant comme un légume, elle se révèle un féculent à l’index glycémique assez élevé. Sa consommation doit donc être surveillée pour les diabétiques. Elle se consomme exclusivement cuite et peut même se révéler toxique lorsqu’elle est crue ou qu’elle commence à germer excessivement.

Son histoire

On trouve trace de variétés primitives de pomme de terre dans les Andes, datant de 8000ans avant J.C. Avec la conquête et la colonisation des Amériques, elle fait son apparition en Europe et ne sera réellement utilisée qu’au 17ème siècle, puis popularisée en France à la fin du 18ème siècle par Antoine Parmentier. Au 19ème siecle, une épidémie de mildiou ravagea la quasi totalité des culture de pomme de terre irlandaise, faisant connaître un épisode de famine au pays tel qu’une vague massive d’immigrant afflua vers les Etats Unis, entre autres. De nos jours, la culture de la pomme de terre n’a plus de secret mais elle est l’un des légumes les plus traités, du fongicide à l’anti-germinatif en passant par une gamme complète de pesticides pour préserver la plante durant sa croissance.

Bien la choisir

Elle doit etre ferme, voire dure. Sa peau sans lésions brunatres et sans odeur suspecte, de même qu’elle ne devrait pas monter en germes. Les pommes de terre nouvelles seront choisies à la peau la plus fine possible sans se laisser amadouer par la jolie cagette en bois, en vrac, elles seront aussi bonnes ! Il existe différentes pommes de terre pour différents usages :
- à chair farineuse, pour soupes/purées/frites (plus riches en amidon)  : Bintje, Agata, Monalisa, Carlita…
- à chair ferme, pour salade, pommes sautées : Charlotte, Roseval, Amandine, BF15, Belle de Fontenay
- les primeurs, récoltées avant maturité et à déguster pour leur finesse : rattes, bonottes…

Bien la conserver

Pour des pommes de terre nouvelles, mangez-les le plus vite possible avant qu’elles ne soient plus « nouvelles », pour les pommes de terre de conservation, gardez-les dans un placard à l’abri de la lumière et de la chaleur, sans quoi elles germeront.

Bien la cuisiner

Il est indispensable de cuire les pommes de terre, quelque soit la technique utilisée. À l’eau : compter 25 à 40 minutes de cuisson selon la taille des pommes de terre. Au four : 1 h au minimum à 180° sautées, 15 minutes environ. Ces temps de cuisson ne sont qu’indicatifs, et varient en fonction du type de pomme de terre. Une seule technique est fiable : piquer pour voir si elle fond ou si elle croque. Les pommes de terre nouvelles ne nécessitent pas d’être épluchées. Si vraiment la peau vous gène, frottez les dans du gros sel, enveloppées dans un torchon.

Le saviez vous ?

Antoine Parmentier, pour populariser la pomme de terre qui passait alors pour un aliment de bétail, en fit planter un champ et le fit garder (sans excès). Bientôt les habitants virent là un met convoité puisque surveillé. Ils en volèrent et l’accommodèrent et bientôt elle eut gagné ses lettres de noblesse, convaincant la population qu’un nouveau pain des pauvres pouvait pousser en terre.

Par