(en savoir plus)

Topinambour

Les recettes aux topinambours

Le topinambour fait parti de ces légumes oubliés qui reviennent à la mode. Consommés pendant la guerre, il a peu à peu disparu de nos marchés. Redécouvrez ce petit légume au goût délicat d’artichaut.

Fiche technique

Apport énergétique : 40kcal/100gr
Apport nutritif : Sa richesse en fibres et en linuline, un glucide non assimilé par l’organisme, en font un met particulièrement indigeste, dont une forte consommation provoque des flatulence.
Saison idéale : novembre à février

Son origine

Le topinambour est originaire d’Amérique du Nord. Importé en Europe au 17ème siècle, sa culture se répand rapidement sur le continent. Son image se dégrade au 20ème siècle, où la seconde guerre mondiale en fait un légume de rationnement. Il est aussi appelé artichaut de Jérusalem.

Bien le choisir

La peau doit en être fine et ferme, bien tendue sur le bulbe. Choisissez-les charnus sans trop de protubérances, afin de faciliter l’épluchage.

Bien le conserver

Conservez le trois jours au frais, dans un torchon humide ou dans un sac plastique. Pour l’empêcher de s’oxyder après l’avoir épluché, plongez le dans une eau légèrement citronnée ou vinaigrée.

Bien le cuisiner

La peau du topinambour peut se manger avec, elle apporte un gout plus marqué. Malheureusement, elle donne aussi souvent un gout terreux.
Son goût se rapproche de l’artichaut, sa préparation des pommes de terre. Il supporte presque tous les modes de cuisson, vapeur, bouilli, étuvé, poêlé, et peut se décliner en gratins, tarte, salades, purées, etc.

Petit plus

La linuline, le glucide présent dans les topinambours, est sans influence sur la glycémie des diabétiques.

Par