Tarte aux tomates, fromage de chèvre fermier et moutarde à l’ancienne

Photo de la recette : Tarte aux tomates, fromage de chèvre fermier et moutarde à l’ancienne

Testé ce week-end : les fromages de brebis de Thierry Rascle (qui élève ses brebis à Paulhaguet, à la limite de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme), déniché grâce au site la Ruche qui dit oui. Une belle découverte ! Sentez le fromage : il sent la bergerie, c’est impressionnant. Et quelle saveur ! Il a juste sublimé ma tarte aux tomates !

Marie-Laure Tombini Auteur : 2684 recettes publiées

Vous avez testé cette recette ?
Ajoutez un commentaire !

Préparation :

Cuisson :

Repos : -

Difficulté

Ingrédients Pour 4 personnes

Pour la pâte à tarte végétale :

  • 120 g de farine
  • 60 g d'eau (6 cl)
  • 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive

Pour la garniture :

  • 3 cuillerées à café de moutarde à l'ancienne
  • 2 belles tomates bio bien parfumées
  • 1 fromage fermier au lait cru de chèvre (ou de brebis)
  • herbes : thym, romarin

 

ÉtéAutomneBientôt l'été !

Préparation pour Tarte aux tomates, fromage de chèvre fermier et moutarde à...

1. Dans un saladier, versez la farine, l’eau et l’huile. Mélangez d’abord avec une cuillère puis finissez à la main, pour former une boule.

2. Etalez la pâte bien finement sur un plan de travail fariné.

3. Posez-la dans un moule à tarte de 24 cm de diamètre. Piquez-le fond avec une fourchette.

4. Tartinez la pâte à tarte avec la moutarde à l’ancienne.

5. Sur une planche, découpez les tomates en rondelles et le fromage en tranches.

6. Répartissez les tomates et le fromage en alternance sur la tarte.

7. Saupoudrez d’herbes de thym ou de romarin. Faites cuire 20 min dans le four préchauffé à 180°C.

8. A servir tiède ou froid.

 

Mon conseil :

Dénichez un petit producteur de fromage de chèvre ou fromage de brebis pour avoir un produit plein de saveurs et d’authenticité. Oubliez les fromages pasteurisés des supermarchés ! La saveur de la tarte n’en sera que meilleure. De mon côté, j’ai trouvé un producteur passionné grâce au site La Ruche qui Dit Oui, qui met en avant les filières courtes avec l’achat direct aux producteurs.