Cruelle déception pour tous ceux qui pensaient naïvement que le Reblochon, Maroilles ou Brie de Meaux se découpent tous de la même manière. Les saveurs étant plus fortes à proximité de la croûte, il convient d’assurer une découpe équitable entre croûte et pâte mais aussi de conserver un certain esthétisme et de ne pas transformer le plateau en champ de bataille.

Comment bien découper les fromages ?
Crédit photo : CNIEL

La découpe du fromage : un art à maîtriser

Fromages carrés : coupez en diagonale, puis chaque triangle ainsi obtenu en 2 et ainsi de suite, vous obtiendrez alors des parts tout à fait équitables.

Fromages ronds et plats : découpez-les en partant du centre vers le bord, comme pour un gâteau et réalisez des portions triangulaires de taille moyenne.

Fromages ronds, grand format : pour un Brie par exemple procédez de la même manière que pour les fromages ronds de taille normale puis recoupez la grande part obtenue en 2.

Fromages en pointe : ne coupez jamais le « nez » du fromage car alors les derniers servis n’auraient que la croûte. Prélevez de petites tranches parallèles aux côtés du fromage. Variante acceptée, coupez en biseau de petites tranches sur la largeur du fromage sur la pointe. Après plusieurs portions découpées comme cela, attaquez le fromage en longueur afin d’entamer le talon.

Fromages pyramidaux ou cylindriques : procédez comme pour les fromages ronds, entaillez le fromage du centre du sommet jusqu’à sa base (sur toute sa hauteur) en fines portions.

Fromages avec des formes originales (cœur…) : respectez les mêmes principes que pour les fromages ronds.

Fromages en forme de bûches : coupez des rondelles fines ou moyennes, tout simplement. Il peut être opportun, dans certains cas, de retirer les entames et la paille présente.

Fromages de meule : découpez le cœur du fromage en tranches parallèles à la croûte puis parvenu à la moitié du fromage, coupez dans l’autre sens, tranchez le talon.

Fromages de type hollandais : posez-les sur le côté, coupez des parts triangulaires en biais, du centre de la pointe jusqu’aux bords du fromage.

Fromages très durs (parmesan mimolette extra-vieille…) : ces fromages à la pâte très dure ne se coupent pas mais se « brisent ». Ils peuvent aussi être taillés en copeaux au moyen d’un couteau économe.

Fromages coulants (Mont d’Or) : Ôtez la croûte avec la pointe d’un couteau puis servez avec une cuillère à soupe.

Fromages persillés ou bleus : utilisez un fil ou un long couteau effilé. Pour les fromages proposés en quartiers posez-les à plat et découpez-les en éventail, lorsqu’ils sont présentés sous forme de disque, procédez comme pour les fromages ronds.

Vous connaissez désormais toutes les règles d’or pour réaliser un magnifique plateau de fromages et régaler vos convives, il ne vous reste plus qu’à choisir vos fromages !

A lire sur le même thème : Comment bien réussir son plateau de fromage ?

Comment réussir son plateau de fromage ?
Plateau de fromages – Crédit photo : STUDIO B / CNIEL

Article écrit d’après un dossier de presse Cniel

Article publié par

Mots-clés associés