La gelée de coing, ma grand-mère en faisait souvent grâce aux cognassiers du voisin. La cuisson des coings parfumait la maison d’un doux parfum sucré. Le jus servait à la gelée de coing, les fruits à la pâte de coing. Selon les années, la gelée était un peu liquide ou un peu trop dure. Mais on l’aimait toujours autant !

Photo de la recette : Gelée de coings facile

Faire de la gelée de coings

Ustensile de cuisine thermomètre sonde de cuisson Matfer
Thermomètre sonde de cuisson

Grâce aux ustensiles de cuisine, on peut aujourd’hui faire une gelée de coing parfaite et facilement ! Deux étapes pour cuire la gelée de coings : on cuit les morceaux de coing, puis on récupère le jus de cuisson pour le recuire avec du sucre (pour le concentrer et le gélifier). Pour la deuxième cuisson, il suffit d’utiliser un thermomètre de cuisson (clic) et de cuire jusqu’à 103-105°C. La gelée aura atteint 65% de concentration en sucre et aura la texture idéale.

Si la gelée est trop liquide, c’est qu’elle n’a pas atteint cette température et qu’elle manque de cuisson : vous pouvez le refaire cuire pour la durcir un peu. Si la gelée est trop dure, c’est qu’elle a dépassé la température idéale et qu’elle a trop cuit (impossible à rattraper).

Astuces :

  • seul le jus est utilisé pour faire de la gelée, vous pouvez simplement laver les coings et les couper en 8, sans les peler, ni retirer les pépins pour la cuisson. Vous pouvez aussi mettre peau et pépins dans un petit tissu en mousseline et les mettre dans la casserole pour la cuisson : il vous sera plus simple de les enlever après pour récupérer uniquement la chair des coings.
  • les coings sont naturellement très riches en pectine et vont facilement gélifier. Mais vous pouvez ajouter un jus de citron pour aider la pectine à gélifier

Combien de sucre mettre pour la gelée de coings ?

Pour la cuisson, on couvre les quartiers de coing d’eau et on laisse cuire sur feu moyen au moins 45 min à couvert, jusqu’à ce que les fruits soient bien tendres. Ensuite, le jus filtré est mesuré. La quantité de sucre sera donc à ajuster en fonction du jus obtenu : comptez 1 kg de sucre pour 1 kg de jus.

Une gelée de coing allégée ?

Pour avoir une bonne gélification, une gelée doit atteindre 65% de concentration en sucre. C’est d’ailleurs à ce moment qu’elle atteint 103 à 105°C. Si vous mettez moins de sucre, le temps de cuisson sera plus long, le jus va s’évaporer jusqu’à atteindre le taux de concentration voulu. Résultat : même taux de sucre mais moins de confiture ! Il est donc inutile de tenter d’alléger la gelée en mettant moins de sucre (j’ai essayé…) !

Des gelées de coing parfumées

Pour varier, n’hésitez pas à mettre du gingembre fraîchement râpé, de la cannelle, de la cardamome…

Et pour la pâte de coings ?

C’est tout simple ! passez les fruits cuits au presse-purée, mesurez le poids obtenu et faites cuire cette purée épaisse avec du sucre (1 kg de sucre pour 1 kg de purée), pendant environ 30 min. Étalez la pâte sur une plaque, laissez refroidir et coupez en cubes !

Pour aller plus loin, retrouvez toutes nos recettes au coings : comme par exemple la tarte tatin au coing, les coings pochés à la vanille, le sorbet au coing, la confiture de coings, le crumble poire coing, les aiguillettes de canard aux coings…

Article publié par