Gigot d'agneau de pâques Pour le repas de Pâques, le gigot d’agneau est très souvent choisi comme plat principal. Un plat festif grandement apprécié. Le gigot étant la partie la plus tendre de l’agneau, sa cuisson est délicate si l’on souhaite conserver cette tendreté. Attention de bien prendre un gigot d’agneau et pas un gigot de mouton, qui serait beaucoup plus fort en goût. Et s’il est trop grand pour rentrer dans votre plat, il faudra désosser un gigot d’agneau (avec nos conseils en images, c’est facile !).

Dans mes souvenirs, ma mère le servait plutôt bien cuit avec des flageolets au thym… Quant à mon oncle, il le servait bien rosé avec des pommes de terre rôties. Toujours difficile de savoir comment le cuire à la perfection. Suivez nos conseils !

Quel temps cuire un gigot d’agneau

La préparation du gigot la plus simple est de le badigeonner d’huile, de sel et de poivre. Vous pouvez insérer des gousses d’ail dans sa peau, l’enrober de miel et moutarde ou le rouler dans le cumin… N’hésitez pas à le parfumer comme bon vous semble.

La cuisson dépend du poids du gigot d’agneau : le meilleur moyen de cuire un gigot à la perfection est d’insérer la sonde d’un thermomètre au coeur du gigot pour pouvoir surveiller la cuisson à coeur. Un gigot rosé s’obtient entre 55 et 60°C. Il suffit d’enfourner le gigot dans le four préchauffé à 200°C et de le laisser cuire jusqu’à ce que le thermomètre indique la température voulue.

Des astuces pour avoir une cuisson uniforme :

– retournez le gigot en cours de cuisson, toutes les 10 à 15 min
– arrosez-le de temps en temps avec le jus de cuisson
– couvrez le gigot d’un aluminium à mi-cuisson et baissez le four à 180°C (vous remonterez vers 200°C à la fin pour le faire bien dorer

Le temps de cuisson :

Faut-il cuire le gigot saignant, rosé ou à point ? Pour garder la tendreté de la viande, le mieux serait de le servir saignant ou rosé. Après, pour que le gigot soit cuit à coeur, les parties extérieures du gigot seront probablement cuites davantage, donc vous en aurez pour tous les goûts à votre table !

Pour une viande saignante, on compte 12 min de cuisson par livre (par 500 g), soit 43 min pour 1,8 kg.
Pour une viande à point, on compte 15 min de cuisson par livre, soit 54 min pour 1,8 kg.

Nos recettes de gigot d’agneau


Un conseil, si vous avez un petit gigot : faites-le saisir dans un filet d’huile chaude sur toutes ses faces, avant de l’enfourner.

Que servir avec un gigot d’agneau ?

Une fois le plat principal choisi, il vous reste à déterminer quel accompagnement vous servirez à vos convives. Je vous propose plein d’idées de recettes gourmandes d’accompagnements pour le repas de Pâques.

Article publié par

Mots-clés associés