Comment utiliser une cocotte-minute : mode d'emploi et avantage des autocuiseurs
Crédit photo : baloon.pw/fotolia

Je connais presque autant de cuisiniers/cuisinières émérites qui ne jurent que par leur cocotte-minute que de cordons-bleus qui refusent de l’utiliser en invoquant différents prétextes… Est-ce juste un clivage entre les tenants de la modernité et les défenseurs de la tradition culinaire ? Tentons ensemble d’y voir un peu plus clair.

Qu’est-ce qu’un autocuiseur ?

Marmite de Papin, autocuiseur, cocotte-minute (marque déposée par la société SEB)… Les appellations varient pour ce récipient en métal, hermétiquement clos, inventé par Denis Papin, le père de la machine à vapeur, au 17° siècle, qui a subi quelques transformations au fil des siècles.

Une cuisson sous haute pression

Le principe est relativement simple même pour les non-scientifiques : le point d’ébullition de l’eau dépend de la pression atmosphérique. Dans une cocotte minute l’eau bout, non pas à 100°C comme dans votre casserole habituelle, mais à 122°C en raison de l’augmentation de la pression. L’autocuiseur permet divers modes de cuisson : à l’eau, à la vapeur, rissolage.

Des qualités indéniables

La cuisson sous haute pression a des avantages particulièrement appréciables dans notre société actuelle : gain de temps et économie d’énergie en raison des durées de cuisson réduites. De plus la cuisine vapeur permet des recettes légères (sans matières grasses) et savoureuses – si vos produits sont de qualité – !

Que cuisiner avec un autocuiseur ?

Tout ou presque … en tout cas beaucoup d’aliments : un autocuiseur offre de nombreuses possibilités que bien souvent les utilisateurs méconnaissent. Viandes, volailles, poissons, légumes, fruits, desserts variés… Vous pouvez ainsi préparer des repas entiers, de l’entrée au plat principal en passant par les desserts. Par ailleurs un autocuiseur permet également de réaliser des conserves maison (car il agit comme stérilisateur) ou de délicieux yaourts…

Principe de cuisson – Précaution d’utilisation

L’utilisation est très simple : placez vos ingrédients dans la cocotte, versez 25 cl de liquide (eau, bouillon, lait, vin…), fermez hermétiquement votre cocotte et démarrez la cuisson. Grâce au panier fourni avec votre cocotte vous pouvez également choisir le mode cuisson vapeur. Il vous suffit de placer les ingrédients dans le panier, d’ajouter de l’eau dans le fond de la cocotte et de la fermer. Attention le temps de cuisson démarre pour une cocotte-minute à partir du moment où la soupape qui évacue le surplus de vapeur se met à chanter… Mais le temps qui précède la mise sous pression est souvent relativement rapide (quelques minutes).

Exemples de temps de cuisson avec et sans cocotte

Ces données sont fournies à titre indicatif…

– rôti de porc, 25 minutes à la cocotte minute, plus d’1h au four,
– pommes de terre, 10 minutes à la cocotte minute, 20 minutes à la casserole.
– crème caramel, 15 minutes à la cocotte minute, 45 minutes au four au bain-marie,

Précaution d’utilisation

Des accidents avec des autocuiseurs ont certes eu lieu mais semblent désormais appartenir à une époque révolue. Les nouvelles normes de sécurité et les mécanismes de sécurité actuels rendent désormais quasi improbables les transformations de cocotte minute en missiles culinaires. 😉

– Pensez toutefois à vérifier que votre autocuiseur bénéficie de la norme NF et de la certification CE et suivez toujours attentivement le mode d’emploi…
– Selon l’utilisation que l’on en fait il faut changer le joint (1 fois par an en moyenne)
– Ne remplissez jamais la cocotte au delà des 2/3, cela risquerait de boucher la soupape

Nos recettes à la cocotte minute

Il est 19H, des amis s’annoncent à l’improviste. Parcourez notre sélection de délicieuses recettes à la cocotte minute, le plat principal sera prêt à 19H45 et pendant la cuisson vous aurez le temps de préparer un dessert et une entrée express !


Tradition vs modernité ?

Certains préfèrent utiliser les cocottes en fonte, qui s’avèrent effectivement idéales pour concocter des plats rustiques, en sauce ou à l’ancienne qui mijotent … Ces cocottes ont la réputation de produire des mets aux saveurs incomparables… Cependant les temps de cuisson sont souvent multipliés par 3 entre cocotte minute et cocotte traditionnelle… Il est souhaitable d’opter pour la cocotte qui s’adaptera le mieux à votre mode de vie, au temps que vous souhaitez accorder à la confection de vos repas et à ce que vous aimez cuisiner … Pour les indécis ou ceux qui passent beaucoup de temps en cuisine par goût et par envie vous pouvez, ne pas faire de choix et disposer des deux modèles dans vos placards… Ce sont certes des investissements un peu coûteux mais que vous conserverez durant de longues années…

Dans ma cuisine

La cocotte minute traditionnelle se transmet souvent de mère en fille… J’ai hérité de celle de ma maman. Mais de nouveaux modèles d’autocuiseurs ont fait leur apparition et il en existe désormais des versions très modernes et ludiques, comme le Cookeo, qui possède une interface informatique pour le plus grand plaisir des hommes… mais aussi des femmes… Je jongle avec les deux !

Article publié par