Les températures chutent, le givre recouvre les fenêtres, les premiers frimas de l’hiver arrivent, il est temps de penser à organiser une soirée raclette. Ce plat traditionnel se prête à toutes vos envies, il peut même être, contre toute attente, synonyme de légèreté et végétarien. Vous allez fondre de plaisir !

Pour une soirée raclette réussie !a
Crédit photo : M.studio/fotolia

Les bons ingrédients pour une raclette

Quels fromages choisir ?

Raclette de Franche-Comté, de Savoie, du Valais… il existe plusieurs fromages à raclette. Un cahier des charges doit cependant être respecté pour mériter cette appellation : c’est une pâte pressée non cuite, fabriquée à base de lait de vache, 45 % de MG minimum et 8 semaines d’affinage. Vous trouverez également divers parfums ou « assaisonnements » : fromage à raclette fumé, à la moutarde, aux baies roses, aux fines herbes, à l’ail…
Les amateurs de découvertes gustatives pourront également faire fondre d’autres fromages : camembert, saint-nectaire, morbier, reblochon, munster, sans oublier des fromages de chèvre, du bleu de Bresse, du roquefort, de la mozzarella, du livarot… Tout est permis ou presque !

Quelles pommes de terre acheter ?

Choisissez-les à chair ferme afin qu’elles ne s’émiettent pas lors de la cuisson. Nos favorites par ordre alphabétique : Amandine, Annabelle, Charlotte, Chérie, Cheyenne, Gourmandine, Juliette, Pompadour, Ratte… En bref, une pomme de terre estampillée « vapeur, rissolée ». L’idéal est une cuisson vapeur.

Quelles proportions et quels accompagnements ?

Comptez 3 à 4 pommes de terre moyennes et 200 g de fromage par convive. La charcuterie est quasi incontournable, mais n’oubliez pas les petits oignons blancs, les cornichons et autres condiments. Après, laissez votre imagination et vos goûts vous guider : œufs durs, légumes cuits, précuits à la vapeur ou même crus (en rondelles, en bâtonnets, en tagliatelles…) apporteront une note de légèreté et de nouveauté. Certains hôtes proposent même à leurs convives, des petits morceaux de poire, d’ananas, l’alliance poire-ananas / fromage fondu étant une… tuerie ! Une salade verte complètera avantageusement votre plat. Quelques épices permettront de varier les saveurs. Un vin blanc de Savoie sublimera votre dîner.

La raclette végétarienne, sans aucune charcuterie, mais avec carottes, betteraves, concombres, champignons, cœurs d’artichaut, maïs petits épis ou en grains, avocats, haricots verts… a de plus en plus le vent en poupe et remporte même un grand succès chez les carnivores, avides de découvertes ! Depuis peu apparaît également la raclette de la mer. Il vous suffit de remplacer la charcuterie par des coquillages, des crustacés et du poisson (noix de saint-jacques, saumon, crevettes…) et de faire cuire ensemble dans les poêlons, fromage et fruits de mer coupés en petits morceaux. Attention ces derniers cuisent très vite.

Vous pouvez également préparer une raclette à thème en intégrant des spécialités gastronomiques de contrées plus ou moins lointaines. On obtient ainsi une raclette italienne (tomates séchées, anchois), espagnole (chorizo, fromage brebis, poivrons), anglaise (cheddar, bacon), grecque (olives noires, feta), nordique (saumon fumé, harengs et aneth), nippone (algues nori)…

Les restes d’une raclette se recyclent très bien : pommes de terre sautées, purée, hachis parmentier, cakes et muffins salés…

Quel matériel utiliser ?

Le plus connu, le plus usité : le four à raclette électrique avec ses poêlons individuels.
Attention de veiller à utiliser un racloir en bois (plastique pas vraiment recommandé) afin de ne pas rayer vos poêlons. Pour les soirées en amoureux ou à 2, il existe des fours à raclette duo.

Pour les grandes tablées, les grandes faims et les professionnels : une rampe de chauffe permettant d’accueillir un quart de meule de fromage à raclette.

Si vous manquez de place, si vous mangez rarement de la raclette où si vous êtes en vacances sans four à raclette, votre four en position gril peut devenir votre précieux allié. Faites fondre le fromage sur les pommes de terre cuites ou sur des tranches de pain (campagne, burger…). Attention la cuisson au gril est très rapide donc surveillez de près et adaptez le thermostat.
Enfin, le four micro-ondes, si vous en avez un, vous permettra de préparer une raclette en un temps record : cuisson des pommes de terre de même calibre, puis fonte du fromage sur les pommes de terre cuites dans un second temps.

Une raclette sucrée ?

Avez-vous testé la raclette sucrée, non ? Alors coupez en petits dés ou en fines lamelles (poires, pommes, bananes, ananas, kiwis, mangues…) ajoutez des fruits secs, saupoudrez d’épices (cannelle, gingembre, vanille…), nappez de miel ou de sirop d’érable ou de sirop d’agave, laissez rôtir ou compoter et régalez-vous !

Article publié par

Mots-clés associés