Si je vous dis « soupe », vous pensez tout de suite aux soupes salées chaudes bien réconfortantes et roboratives que l’on prépare lors des saisons froides afin de lutter contre des températures trop basses… Mais les soupes peuvent également être consommées froides au début d’un repas et même être proposées en version sucrée en dessert… Ne soyez pas réticents, tentez les soupes d’été, vous serez conquis et vos convives ravis !

Envie de soupes froides ?
Crédit photo : Interfel

La soupe remonte à la nuit des temps…

Il semblerait que les hommes du Néolithique consommaient déjà des bouillons comme l’attestent certaines découvertes archéologiques. Au Moyen-Âge, la soupe était en fait un morceau de pain trempé dans un bouillon. Puis au fils des siècles, l’apparition de nouveaux légumes rapportés des territoires d’outre-mer a permis le développement de mets et de nouvelles soupes telles que nous les connaissons aujourd’hui.

La soupe est un plat qui défie les siècles et transcende les catégories sociales. Sur toutes les tables vous trouverez une soupière avec une soupe plus ou moins « fastueuse »… mais les soupes qui contiennent les aliments les plus fins ne sont pas nécessairement les meilleures… Une simple soupe de courgettes au lait de coco est un délice !

5 bonnes raisons de manger une soupe froide

– Une soupe froide est rafraîchissante, la plupart du temps peu calorique, savoureuse…
– Une soupe froide permet de manger des légumes sans s’en rendre compte..
– Une soupe froide est désaltérante et permet de réhydrater son corps ce qui est tout de même appréciable quand les températures atteignent des sommets !
– Une soupe froide est conviviale, car elle se partage facilement dans des verrines ou des bols et l’on peut l’agrémenter selon ses envies, et ce qui reste dans les placards ou au réfrigérateur…
– Une soupe froide vous accompagne facilement lors de vos déplacements, lors de vos pique-niques, dans un conditionnement isotherme (ou en étant congelée et en la laissant décongeler le temps de votre promenade)…

Une soupe froide ? Trop facile à faire !

Voici un petit fil conducteur qui vous aidera à vous lancer dans la confection de soupes froides. Une fois aguerri, vous passerez à l’étape supérieure en créant vous-même vos propres recettes au gré de votre imagination, de vos envies et de vos retours du marché.

– Le légume dominant : poivron, concombre, courgette, tomate, petits pois, fenouil, piochez parmi les nombreux légumes de saison celui qui donnera du corps à votre soupe. Vous pouvez bien évidemment accommoder deux ou trois légumes pour atténuer un goût trop prononcé ou au contraire donner un peu de peps à un légume que vous jugez trop doux…
– le liquide : le ou les légumes doivent être cuits (sauf les légumes qui peuvent se consommer crus) dans une casserole avec un liquide de votre choix. Selon vos goûts vous opterez pour un bouillon de volailles ou de légumes ou tout simplement de l’eau.
– les aromates : pour parfumer votre soupe, usez et abusez d’épices, de condiments, d’aromates, d’herbes, de graines…

Suggestions d’associations gourmandes :

carotte / orange
– fenouil / aneth
– concombre / coriandre ou menthe

courgette / chèvre
– petits pois / menthe
tomates / basilic

Le petit « plus » pour agrémenter votre soupe :
Pour décorer, pour apporter une touche finale, pour introduire un nouvel ingrédient et donner du corps à votre soupe, pensez à ajouter un dernier élément qui viendra parachever votre soupe : dés de féta, de jambon, de fromage, lardons, graines germées, noisettes ou noix concassées, bacon…

Le gaspacho : la soupe froide par excellence !

Photo recette Gaspacho de tomates andalou traditionnel
Gaspacho de tomates andalou © Marie-Laure Tombini

Très populaire chez nos voisins espagnols et portugais, le gaspacho rencontre un franc succès chez nous. En plus d’être délicieuse cette soupe froide se réalise avec des légumes crus ce qui la rend très facile à faire et très rapide ! Ses ingrédients sont : pain rassis, tomates, concombres, poivrons, oignons, ail, huile et vinaigre de Xérès. Vous pouvez aussi tenter des gaspachos originaux salés ou sucrés aux abricots, poivrons, bettarave, concombre…

La version traditionnelle recommande de faire mariner tous les ingrédients ensemble dans un plat pendant 48 h avant de tout mixer mais rien ne vous empêche de faire une version rapide, sans marinade…

Encore plus d’originalité : Tentez la soupe sucrée-salée !

Le sucré-salé en version soupe est souvent une réussite ! Voici quelques exemples que vous pouvez reproduire les yeux fermés avant de vous lancer dans vos propres expérimentations : tomate / fraise, tomate / pastèque, pomme / crevette, céleri / pomme, poivron rouge / pastèque, abricot / tomate…

Une bonne soupe pour le dessert !

Ce n’est certes pas le dessert plébiscité et pourtant à chaque fois que je réalise une soupe de fruits elle fait l’unanimité et tout le monde m’assure vouloir reproduire ce dessert lors d’un prochain dîner… Peu populaire a priori mais tellement acclamée a posteriori, la soupe en dessert cela vaut le coup d’essayer !
Les fruits d’été se prêtent à merveille pour la réalisation de succulentes soupes froides variées : abricotscerises, fraises, melon, pêches, pastèque
Ajoutez une touche de miel ou de sirop d’agave ou de sirop d’érable, des épices ou des herbes telles que cannelle, gingembre, menthe, basilic, romarin…
Mixez et ajustez la consistance avec un liquide de votre choix : eau, sirop maison (eau et sucre), sirop de fruits, eau de rose, eau de fleur d’oranger, vin rouge, vin cuit…

Un dernier conseil avant d’aller acheter vos légumes et vos fruits…

Attention à bien prendre des légumes ou des fruits bio, de saison, qui ont du goût, votre soupe n’en sera que meilleure !

Notre sélection de recettes de gaspachos et soupes glacées glacées

Dossier de recettes de gaspachos et soupes froides
Dossier de recettes de gaspachos et soupes froides

Article réécrit à partir du dossier de presse Interfel

Article publié par

Mots-clés associés