De retour de l’inauguration du Salon du Chocolat, nous sommes impatientes de vous faire découvrir les nouveautés 2018 et nos coups de cœur. Cette année le Salon du Chocolat se déroule de 31 octobre au 4 novembre, dans le hall 4 du parc des expositions de la porte de Versailles : un nouveau lieu pour cette édition 2018. A lire : tous nos articles relatifs au Salon du Chocolat.

Les jeunes talents Île de France

En entrant sur la droite, nous sommes attirées par un petit îlot de stands qui se démarquent par un habillage rouge : c’est l’ilot des jeunes talents d’Île de France. Nous y découvrons avec un grand plaisir plusieurs chocolatiers.

Mon jardin chocolaté « jeunes talents d’Île de France »

Carine, jeune chocolatière très sensible à l’éthique, dans une démarche équitable, bio et de qualité, possède une chocolaterie aux Grands Voisins dans le 14ème arrondissement de Paris (un lieu solidaire et entrepreneurial). Elle propose en plus différents modes de distribution par le biais de « la ruche qui dit oui » ou d’abonnement (20 chocolats envoyés tous les mois pendant 6 mois = 1 belle box à offrir !). Elle propose un petit choix de recettes mais les mets à jour régulièrement, avec l’aide de ses clients. Nous y avons dégusté deux délicieux bonbons :

  • Un praliné de graines de courge « sacré courge » croustillant et parfumé à souhait
  • Une ganache au romarin « romarin malin » au parfum incroyable
  • ainsi qu’une délicieuse pâte à tartiner noix de macadamia

Mon jardin chocolaté « jeunes talents d’Île de France »

Plus d’infos : chocolats fabriqués en France. Produits à découvrir sur son site monjardinchocolate.com

Thierry Keiflin « jeunes talents d’Île de France »

Ouvert depuis seulement 4 mois, la boutique de Thierry Keiflin est alléchante ! Cette entreprise familiale, basée à Boulogne Billancourt, a pour volonté de faire découvrir au consommateur les coulisses du chocolat : dans leur salon de thé la transparence est de mise car vous avez une vue sur le laboratoire et des ateliers découvertes y sont organisés. Sur place, des pâtes à tartiner maison, des glaces maison…

  • Nous avons été agréablement surprises de découvrir à quel point la tablette de chocolat noir 100% était onctueuse et savoureuse. (8,50 €)

Thierry Keiflin « jeunes talents d’Île de France »

Plus d’infos : leur site thierrykeiflin.com sera en ligne d’ici quelques jours mais vous pouvez suivre leurs créations sur instagram @thierry_keiflin_chocolatier

Les 3 chocolats « jeunes talents d’Île de France »

C’est l’histoire d’une jeune femme qui a suivi le chemin de son grand-père et de son père chocolatier, d’où le nom « Les 3 chocolats ». Coup de coeur pour leur descriptif : « La première génération a trouvé une pierre précieuse, la deuxième l’a taillée et la troisième est en train de la polir ». La jeune chocolatière Emiko Sano propose des ganaches et pralinés aux saveurs fines, empreintes de ses origines japonaises.

  • Nous nous sommes laissées tenter par une boîte de 9 ganaches aux parfums envoutants : Sésame, Praliné yuzu, miel gingembre, matcha thé à la menthe, Miso, Speculoos,  Chaï latte, Rose, Kinako. (10 euros la boîte de 9 chocolats)

Les 3 chocolats « jeunes talents d’Île de France »

Plus d’infos : Les trois chocolats, 45 rue Saint Paul 75004 Paris, 01 44 61 28 65, site web www.les-trois-chocolats-paris.com

Des chocolats venus d’ailleurs

Le Salon du Chocolat permet aussi de découvrir des chocolats d’autres pays, que nous n’avons pas l’occasion de déguster en France.

Meybol cacao

Ce chocolatier allemand travaille les fèves du Pérou et propose des tablettes aux saveurs d’exception. C’est LE COUP DE COEUR DE BARBARA cette année. Toutes les tablettes sont à découvrir d’urgence. Il y a aussi sur le stand, du « thé » de cacao, du gruau et des fèves de cacao. Attention, ils ne prennent pas la carte bleue. Nous avons craqué pour deux tablettes d’exception :

  • T’inkiy special édition : une tablette de chocolat noir 72 %, qui a été travaillé en cru, et qui dévoile des saveurs inattendues de framboises. Une édition spéciale créée par le chocolatier péruvien « invité » Wilka. A découvrir absolument !
  • Feine Dunkelschokolade : une tablette 70 % douce et très parfumée

Les 3 chocolats « jeunes talents d’Île de France »

Plus d’infos : sur leur site www.meybol-cacao.com ou sur facebook @MeybolCacao.

Chocolat Meiji

Encore une petite merveille chez ce chocolatier japonais que nous n’avions jamais vu sur le salon. Pas de boutique en France alors faites vos stocks ! Nous avons beaucoup aimé ces 2 tablettes de chocolat noir 70 % présentées hier soir :

  • Elegant Bitter : cette tablette, faite à base de fèves du Brésil, développe des arômes puissants de fruits. Très parfumé et saveur longue en bouche.
  • Blossom Bitter : celle-ci est faite à base de fèves du Pérou. Elle développe des arômes fleuris, de fleurs blanches. C’est doux et très fin en bouche.

Chocolat Meiji

Plus d’infos : 7 € la tablette – leur site www.nan-ban.com

Chocolaterie Robert

Présent depuis plusieurs années sur le salon, nous découvrons la chocolaterie Robert pour la première fois (merci le changement de hall !). Sur ce stand bien garni, nous découvrons une large gamme de tablettes de chocolat fabriquées à partir de fèves cultivées à Madagascar. Ces fèves ont la particularité d’être très douce et d’avoir très peu d’amertume : les chocolats les plus forts restent très doux en bouche. Exceptionnellement sur le Salon du Chocolat, vous pourrez découvrir et acheter la gamme des tablettes telle qu’elle est vendue à Madagascar : un peu plus « rustique » que les tablettes destinées aux reste du monde. Nous dégustons et aimons :

  1. Une tablette de chocolat 100 % qui dévoile des saveurs très cacaotées mais relativement douces au regard du pourcentage de cacao. Aussi bonne dans la « version Madagascar que dans la version reste du monde. (5 euros)
  2. Une tablette aux saveurs étonnantes et vivifiantes de combava et fleur de sel. (5 euros)
  3. Un merveilleux chocolat blanc au caviar de vanille (dans la gamme vendue à Madagascar) : c’est assez rare pour être noté quand c’est le cas. (5 euros)
  4. Une tablette de chocolat au lait vegan 40 %, dont les saveurs lactées sont apportées par l’ajout de noix de cajou. (7euros)

Chocolaterie Robert

Plus d’infos : Ateliers & boutique « Atelier C », 123 avenue Daumesnil, 75012 Paris – vente en ligne sur leur site www.chocolaterierobert.com

D’autres créateurs à découvrir en France

Mark Rin / Maison duplanteur

Avec la Maison Duplanteur, le voyage continue avec des fèves venues de Thaïlande. D’anciens champs de pavot (utilisés pour la fabrication de l’héroïne) ont été revalorisé et transformé en plantation de cacaotier. Nous découvrons des tablettes étonnantes aux saveurs vraiment typées (on adore !) qui ont la particularité d’être moins sucrées que les tablettes du commerce :

  • Le chocolat noir 70 % fait parti du programme « 60 Plus Chocolatier » qui est réalisé en partenariat avec une association de promotion des ouvriers agricoles en situation de handicap. Au delà de la démarche intéressante, le chocolat est vraiment merveilleux, un fondant et une finesse qui nous transporte.
  • La tablette de chocolat Dark Coconut Milk 65 % : nous sommes ici bien loin des chocolat vegan parfois trop sucrés. La noix de coco apporte ici de délicieuses notes onctueuses mais le chocolat noir reste présent, un bel équilibre.
  • La tablette Chai Spice Milk 50 % : nous ne sommes pas restées en reste avec cette tablette. Malgré des saveurs plus sucrées que ses voisines, elle nous a attendri par la saveur et l’équilibre de ses épices.

Mark Rin / Maison duplanteur

Plus d’infos : 6 euros la tablette. Maison Duplanteur, 22 rue Marcel Journet, 06130 Grasse. Boutique en ligne sur leur site : www.maisonduplanteur.com

Erithaj

Bien sûr, nous somme allées voir le stand Erithaj, notre chocolatier strasbourgeois préféré. Arnaud Stengel se familiarise très jeune avec l’univers du chocolat et la culture du cacao aux cotés de son père, André Stengel. Il marche sur les traces de son père au sein de la structure Vietcacao. Il multiplie les voyages au Vietnam à la rencontre des familles de planteurs et se forme au traitement du cacao. Puis, dans la continuité de cet héritage familial, il décide à son tour d’apposer sa signature dans le monde du chocolat, en créant ERITHAJ. Il y intègre la filière Vietcacao mise en place par son père, et s’implique à l’origine de ses chocolats en valorisant une relation directe avec les familles de planteurs. Chaque année sur le salon, Arnaud Stengel prend le temps de nous faire découvrir son travail, ses nouveautés. Ce jeune chocolatier teste mille et unes idées, réutilise les sous-produits du chocolat pour en faire des sirops, du vinaigre. Cette année, nous découvrons par exemple comment le nombre de brassage des fèves de cacao pendant la fermentation peut influencer les saveurs du chocolat fini. Il propose deux tablettes en édition unique : une version 2 brassages et une version 3 brassages. A découvrir aussi :

  • Deux nouvelles tablettes venant d’une nouvelle région Landong (45 % et 70 %)
  • Des fèves de cacao caramélisées enrobées de cacao et de cannelle : nous sommes transportées de bonheur en dégustant ce produit, la cannelle du Vietnam est particulièrement puissante. C’est à découvrir absolument. (8 euros)
  • Une bouteille de vinaigre de cacao a fait son apparition sur le stand : à utiliser sur une salade de tomates ou pour déglacer (4 euros).
  • Valeur sûre : la tablette de chocolat Ben Tre 70 % (7 euros)
  • Pour offrir : le coffret petits chocolats, réalisés à partir de fèves de cacao de la province de Ben Tre, Delta du Mékong. C’est en variant les procédés de torréfaction et le calibrage des recettes que le chocolatier apporte des saveurs différentes dans chaque chocolat. 40 %, 58 %, 70 %, 74 % et 80 % (12 euros)
  • Coup de coeur : Tablette fourrée praliné cajou cannelle (7 euros)

Plus d’infos : Chocolaterie Erithaj, 6 rue Brûlée, 67000 Strasbourg – site  : www.erithaj.com – Facebook : @erithaj – Instagram :  @erithajchocolat
Erithaj

Hasnaâ « femmes de talents »

Nous redécouvrons Hasnaâ sur le stand « Femmes de talents ». Elle a désormais un atelier de transformation du chocolat près de Bordeaux. Ses ganaches fines sont toujours aussi exceptionnelles, on apprécie la finesse de l’enrobage au chocolat sur les ganaches et les parfums exceptionnels qu’elle propose. Il y a aussi tout une gamme de pâte à tartiner et nous nous sommes laissées tenter pour une dégustation de pâte à tartiner à la pistache : un vrai bonheur. Nous avons craqué pour :

  • Deux petits coffrets de ganache à offrir (9 chocolats pour 10 €)
  • Deux tablettes de chocolat 70 % fabriquées avec du sucre de canne bio et de la fève de cacao de Belize (un pays d’Amérique Centrale au nord du Guatemala). Ces tablettes présentent des saveur subtiles et nous vous recommandons chaudement d’y faire un saut !

Plus d’info : Boutique Hasnaâ, 4 rue de la Vieille Tour, 33000 Bordeaux – Site : www.hasnaa-chocolats.fr

Hasnaâ « femmes de talents »

Pascal Pochon

Pour finir, nous sommes retournés sur le stand du chocolatier Pascal Pochon, découvert l’année dernière. Ce chef propose des ganaches très fines, parfumées aux épices ou aux herbes. Nous étions conquises l’année dernière. Cette année, le chocolatier nous a parlé avec bonheur sa nouvelle gamme de ganache aux baies et poivres :

  • une barrette de 10 ganaches aux baies et poivres à déguster dans l’ordre des numéros qui leurs sont attribués. Le conseil du chef : déguster les 5 premiers dans l’ordre puis faire une pause en mangeant du pain ou une pomme par exemple puis déguster les 5 autres. Les deux que nous avons découverts nous ont autant surpris par les saveurs surprenantes et difficiles à décrire que par l’absence de piquant.
  • Nous avons aussi été très attirées par les truffes parfumées : chocolat blanc citron vert, wasabi pistache, … On a hâte de goûter la truffe chocolat blanc / algue wakamé, à la saveur peu iodée. (Le wakamé permet de diminuer la sensation du sucre très présente dans le chocolat blanc).

Plus  d’infos : Carré Chocolat, 47 Quai Duguay-Trouin, 35400 Saint-Malo – Site : www.chocolat-thermesmarins.com

Pascal Pochon

Comment se rendre au salon du chocolat 2018

Salon du chocolat – Site : www.salon-du-chocolat.com

Dates & Horaires

Du mercredi 31 octobre au dimanche 4 novembre 2018 – Ouverture tous les jours de 10h à 19h

Lieu

Viparis – Porte de Versailles – Nouveau hall : Pavillon 4 – 1 place de la Porte de Versailles – 75015 Paris

Parkings

Viparis : Parking R, 2, rue d’Oradour-sur-Glane, Paris ou Parking F, rue Marcel Yol, Vanves – 92 170

Accès

Métro : L12 / Bus : L80 – “Porte de Versailles”
Métro : L8 / Bus : L39, 42, 169 – “Balard”
Tramway : T2, T3 – “Porte de Versailles”

Article de Barbara Le Clerre et Marie-Laure Tombini

Article publié par

Mots-clés associés