Recherche
Menu
Ôdélices Plus de 4900 recettes de cuisine

Melon

Les recettes au melon

Fruit d’été par excellence, le melon nous permet de faire le plein de vitamines. Il se prête à de nombreux recettes, aussi bien sucrée que salée, et sera tout aussi bon si vous le mangez simplement cru.

Fiche technique

Apport nutritif : Très riche en provitamine A (carotène), apport en vitamine C
Apport énergétique : 48 Kcal/100gr
Saison idéale : juin à septembre

Son origine

Fruit arrondi et côtelé d’une plante rampante dont l’écorce vert jaunâtre enferme une chair orangée, juteuse, sucrée et parfumée. Les melons « brodés » sont plus résistants que ceux de type « charentais » ou « cantaloup », à la peau vert pâle presque lisse, qui représentent 80 % des cultures. Les melons d’hiver, oblongs, presque sans côtes, à chair jaune ou verdâtre, sont beaucoup moins sucrés et moins savoureux. De nos jours, on en connaît plusieurs espèces : turquin, barbarin, morin, muscadin, citrolin, sucrin, charentais brodé, cantaloup, Galia, canari, melon d’espagne

Bien le choisir

Choisissez-le lourd et bien odorant mais sachez que s’il est froid au toucher (tout juste sorti de chambre froide en grandes surfaces), il est normal qu’il n’ait momentanément pas de parfum. Des reflets jaunes, un pédoncule qui se craquette et qui commence à se décoller sont aussi de bons signes de maturité. La peau ne doit pas être tachée. La plupart des melons commercialisés aujourd’hui possèdent un taux de sucre garanti. On trouve du melon surgelé, détaillé en billes.

Bien le conserver

Attention, le réfrigérateur altère son arôme, de plus, il a tendance à communiquer son odeur pénétrante aux autres aliments. Gardez-le à température ambiante et consommez-le vite. En cas de canicule, placez-le dans le bac à légumes du réfrigérateur.
En revanche, une heure avant de le servir, glissez-le au réfrigérateur afin d’améliorer sa dégustation.
Le melon se congèle très bien, épluché, coupé en morceaux ou détaillé en billes, ou en tranches citronnées et sucrées, que l’on enveloppe dans du film alimentaire.

Bien le cuisiner

Le melon se sert frais – mais non glacé -, coupé en deux ou en tranches plus ou moins fines, ou encore en billes détaillées avec une cuillère parisienne. On le consomme en hors-d’oeuvre : nature ; assaisonné de sel et de poivre du moulin ; avec du porto (ou du muscat de Frontignan) ; accompagné de très fines tranches de jambon cru (Parme ou San Daniele). Il est aussi apprécié en dessert : nature ; poudré de sucre fin (autrefois, on le relevait aussi avec du gingembre en poudre) ; garni de fruits rafraîchis, dans une salade de fruits, en sorbet. Le melon et les écorces de melon, détaillés en petits morceaux, se confisent au vinaigre, comme les cornichons ; ils accompagnent les viandes et les volailles chaudes ou froides. Une très légère cuisson permet d’exhaler le parfum du melon.
Émincé, le fruit est placé deux à trois minutes dans le four pour être tiédi. Il peut alors être servi avec un poisson, arrosé d’un filet d’huile d’olive.
La chair du melon, coupée en tranches épaisses peut être poêlée deux minutes. Elle peut cuire en papillote (avec des herbes, une tranche de bacon…) ou composer de drôles de beignets.

Par

Voir les recettes

Faites-vous du bien
avec une cuisine saine et gourmande !

Recevez 24 recettes savoureuses issues du dernier magazine Ôdélices pour bien cuisiner les épinards, la cannelle, le blé, l’huile de sésame, la crème végétale et maîtriser la cuisine sans gluten…

Plus d’infos